Outil de politique monétaire utilisé pour influencer les taux d'intérêt du marché, le taux directeur est le pourcentage avec lequel les banques commerciales empruntent de l'argent auprès de la banque centrale.

En fixant un taux directeur élevé, les banques centrales européennes encouragent les banques commerciales à emprunter moins d'argent, ce qui réduit l'offre de crédit pour les emprunteurs d'un côté. Mais d'un autre côté, cela ralentit l'inflation au niveau de l'économie locale du pays.

Au contraire, si la banque centrale baisse le taux directeur, les banques commerciales peuvent emprunter plus d'argent, diminuent les taux pour les emprunteurs et donnent plus d'accès aux crédits.

Cela peut stimuler la croissance économique en réduisant le coût de l'emprunt pour les entreprises comme pour les particuliers.

Nous avons mené l’enquête pour vous pour vous détailler le sujet !

Vous verrez comment le taux est fixé au jour le jour par les banques centrales ?

Quelle est l'importance du taux directeur au niveau des banques commerciales ?

Et bien d’autres éléments à découvrir !

Qu’est-ce que la banque centrale ?

La banque centrale est une institution responsable qui a comme fonction principale la gestion de la politique monétaire d'une zone monétaire ou d'un pays.

Indépendante du gouvernement, elle est la gardienne de la stabilité monétaire et financière. L'un des exemples les plus connus est la « BCE » ou la Banque centrale européenne qui représente l'organisme qui gère la politique monétaire de la zone euro. Une zone qui compte 19 pays membres avec une monnaie commune qui est « l'euro ».

Croissance économique et stabilité des prix sont sous la supervision de cette institution. Localisé à Francfort, en Allemagne, le siège de la BCE est totalement indépendant des gouvernements nationaux.

Les banques centrales régulent l'activité économique et ajustent le coût de l'emprunt en appliquant différents types de taux directeurs :

 

Le taux d’escompte :

Généralement considéré comme un taux directeur puisqu'il influence le taux d'intérêt utilisé par les banques commerciales auprès de leurs clients, le taux d’escompte permet à la BCE de réguler l'offre de crédit dans l'économie.

Quand la banque centrale abaisse le taux d'escompte, les banques commerciales empruntent de l'argent à un coût moindre et peuvent proposer des prêts à des taux d'intérêt plus bas.

Cela stimule l'investissement, la consommation et par conséquent la croissance économique.

 

Le taux de rémunération des dépôts :

Quant à celui-ci, c'est l'offre de liquidité dans l'économie qui est régulée. En effet, la banque centrale paie aux banques commerciales pour les réserves excédentaires déposées.

Quand la banque centrale abaisse le taux de rémunération, la politique adoptée incite plus à prêter de l'argent aux consommateurs et aux entreprises qu'à déposer de la liquidité.

Lorsque le taux de rémunération des dépôts est trop élevé, l'effet est inverse puisqu'on encourage les banques commerciales à déposer de l'argent.

Attention à ne pas ralentir la croissance économique.

 

Le taux de refinancement :

Pour couvrir leurs besoins de financement, les banques commerciales peuvent emprunter de l'argent à court terme auprès de la banque centrale à un taux d'intérêt appelé le taux de refinancement.

Le taux de refinancement est un outil de politique monétaire qui peut être utilisé en conjonction avec d'autres taux directeurs.

C'est un type de taux d'intérêt qui régule la liquidité à court terme. Ainsi, il influence l'offre des prêts à court terme.

Lors de l'augmentation de ce taux par la BCE, la banque commerciale emprunte avec un coût élevé afin de répondre à ses obligations et freine indirectement la croissance économique. La baisse de ce taux aura un effet inverse et stimulera l'économie.

 

 

Ces taux sont utilisés pour influencer l'activité économique en ajustant la quantité d'argent disponible pour les banques commerciales et en fin de compte, le résultat de ces politiques monétaires va se répercuter sur les entreprises et les particuliers.

Quel est l’impact direct du taux directeur ?

 

Généralement, lorsque le taux directeur baisse, les autres taux d'intérêt ont tendance à suivre ! D'où, un impact direct sur l'épargne et les prêts immobiliers.

Pour l'épargne, l'impact est négatif car les banques n'ont pas recours au financement extérieur et propose un taux d'intérêt moins élevé, donc épargner devient moins intéressant.

Pour les prêts immobiliers, cela devient plus attractif grâce à une baisse du taux directeur avec des projets d'acquisition de bien immobilier qui deviennent beaucoup plus abordables.