La gestion des finances seul ou en équipe

tpe

Gérez vos finances et votre compta au même endroit pour vous concentrer sur votre activité.

Découvrir Consulter TPE banque en ligne JbanTPE banque en ligne Jban

ENTREPRISE INDIVIDUELLE

Optez un compte pro efficace pour payer et recevoir vos paiements au quotidien..

Découvrir Consulter INDIVIDUELLE banque en ligne JbanINDIVIDUELLE banque en ligne Jban

MICRO ENTREPRENEUR

Ouvrez un compte pro en ligne et déposez votre capital social en même temps, 100% en ligne.

Découvrir Consulter MICRO ENTREPRENEUR Ouvrez un compte pro en ligneMICRO ENTREPRENEUR Ouvrez un compte pro en ligne

PME, SCI ET ASSOCIATIONS

Pilotez efficacement les dépenses de vos équipes et gardez le contrôle de vos finances.

Découvrir Consulter PME, SCI ET ASSOCIATIONSPME, SCI ET ASSOCIATIONS

Prêt à tester JBAN ?

  • Ouvrez un compte pro en ligne

    Ouvrez un compte pro en ligne et déposez votre capital social en même temps, 100% en ligne.

  • Confirmons votre identité

    Nous confirmons votre identité

  • Votre compte est validé et votre IBAN prêt

    Votre compte est validé et votre IBAN prêt

  • Effectuez votre premier virement

    Effectuez votre premier virement

Vos achats et paiements du quotidien, au plus simple

Un compte Pro complet

Un compte Pro complet

Profitez de votre compte pro en ligne avec votre IBAN FR dédié.

Des moyens de paiements efficaces

Des moyens de paiements efficaces

Cartes de débit physiques et virtuelles, virements bancaires, prélèvements, etc …

Changez de compte, l'esprit tranquille

Changez de compte, l'esprit tranquille

Profitez du meilleur service de compte pro pour choisir le bon partenaire. Nous réduisons la paperasse au minimum, vous avez mieux à faire.

bg-leftbg-right

Nos garanties

  • Fiable

    Fiable

    Vos fonds sont protégés conformément à la réglementation applicable.

  • Transparent

    Transparent

    Des tarifs clairs et transparents pour les créateurs d’entreprises qui veulent limiter leurs dépenses.

  • Tout-en-un

    Tout-en-un

    Une seule solution pour maîtriser vos dépenses et automatiser votre comptabilité. Une seule.

  • À l'écoute

    À l'écoute

    C'est toujours le bon moment. Notre équipe est disponible 7 jours/7 pour vous répondre.

Des questions ?

Nous sommes là.

Que ce soit pour faire le point sur vos besoins ou vous présenter nos fonctionnalités.

bg-leftbg-right

Nos guides

01

juillet
Qu’est-ce qu’une transaction ?
Guide

Qu’est-ce qu’une transaction ?

Une transaction est un accord entre deux parties, basé sur des compromis mutuels pour conclure une affaire ou même résoudre un différend. D'abord ancrée dans le domaine juridique, la transaction s'est largement étendue aux domaines économiques comme la finance, le commerce ou encore l'immobilier.

En commerce, une transaction se manifeste souvent par un échange où un vendeur transfère la propriété d'un bien/service à un acheteur en faveur d’une contrepartie, généralement financière. Les détails du prix peuvent être préalablement négociés entre les parties prenantes.

Les transactions commerciales sont des composants essentiels du commerce mondial, impliquant divers actifs, qu'ils soient matériels ou immatériels. Chaque transaction nécessite l’implication de deux parties (vendeur et acheteur) au minimum, un bien/service échangé et une contrepartie pécuniaire. Juridiquement, la documentation de la transaction est souvent requise pour formaliser l'accord, et ce, sous la forme d’un contrat ou d’un ticket, ainsi tout litige sera évité.

Jban a fait ses recherches sur le sujet en ressortant les points les plus importants ?


Définition d’un contrat de transaction ?


Le contrat de transaction, défini par l'article 2044 du Code civil, est un contrat particulier utilisé pour résoudre une contestation entre deux parties. Selon cette disposition légale, il permet aux parties de mettre fin à un différend existant ou de prévenir un litige futur en acceptant des concessions réciproques.

Dans le contexte du droit du travail, la transaction est souvent utilisée pour régler des conflits entre un employeur et un salarié. Elle intervient généralement pour résoudre des désaccords concernant la conclusion, l'exécution ou la cessation d'un contrat de travail. Par ce contrat transactionnel, les parties conviennent des termes qui mettront fin au litige de manière amiable, plutôt que de recourir à une procédure judiciaire plus longue et coûteuse.

Essentiellement, la transaction dans le cadre du droit du travail permet aux employeurs et aux salariés de régler leurs différends de manière flexible et rapide, tout en préservant leurs intérêts respectifs. Elle offre une alternative au contentieux devant les tribunaux, permettant aux parties de trouver un compromis acceptable sans passer par un litige prolongé.


Quelle est la différence entre la transaction et la négociation commerciale

Entre la nature, le processus et les objectifs, voici les principaux points de différences :


Nature et processus

  • Transaction : Une transaction est un accord conclu entre deux parties où les conditions sont souvent préétablies par l'une des parties.
  • Négociation commerciale : La négociation est un processus qui implique des discussions et des échanges entre les parties pour parvenir à un accord mutuel.


Latitude décisionnelle

Dans une transaction, les conditions peuvent être dictées par une partie sans nécessiter de négociation substantielle.

En revanche, la négociation commerciale implique une plus grande latitude décisionnelle pour ajuster les termes et conditions de l'accord en prenant en compte les intérêts des 2 parties.


Objectifs

  • Transaction : L'objectif principal d'une transaction est l'échange de biens ou services contre une compensation, souvent monétaire. Elle vise à conclure rapidement et efficacement l'accord selon des termes prédéterminés.
  • Négociation commerciale : L'objectif de la négociation va au-delà de la simple transaction. Elle vise à construire une relation à long terme entre les parties en trouvant un terrain d'entente qui satisfait les intérêts mutuels. La négociation peut également être utilisée pour résoudre des problèmes ou créer des opportunités stratégiques pour les deux parties.


Quelques exemples de transactions commerciales ?

En effet, notre vie quotidienne est rythmée par de multiples transactions commerciales, allant des achats simples aux engagements plus lourds. Voici quelques exemples:


  • Vente ou achats d'objets en ligne : Sur des plateformes comme eBay ou Amazon, les utilisateurs achètent et vendent des biens à travers des transactions en ligne.
  • L'addition au restaurant ou dans un bar : À la fin d'un repas ou d'une sortie, le paiement de l'addition constitue une transaction pour les services et les produits consommés.
  • Faire ses courses : Lorsque vous achetez des biens dans un magasin, vous effectuez une transaction en échange d'argent.
  • Échange de services : Par exemple, un plombier qui répare les canalisations en échange du paiement de ses services constitue une transaction basée sur un échange de compétences contre de l'argent.
  • Versement du salaire : Lorsque vous recevez votre salaire d'une entreprise, c'est la contrepartie de votre travail fourni pour cette période.
  • Prêt bancaire : Lorsqu'une banque accorde un prêt à un emprunteur, c'est une transaction où l'argent est fourni en échange de l'engagement de remboursement avec intérêts.
  • Partenariat commercial : Lorsque deux entreprises décident de collaborer pour un projet commun ou pour offrir des produits/services conjoints, elles peuvent conclure une transaction commerciale structurée par des accords contractuels.


Les transactions peuvent varier considérablement en termes d'implication et de risque pour les parties impliquées :


Les transactions de faible implication, comme les achats quotidiens de biens de consommation courante, sont souvent standardisées et impliquent peu de risques.

En revanche, les transactions impliquant des biens de grande valeur comme l'achat d'une maison ou la vente d'un véhicule d'occasion, nécessitent une confiance mutuelle plus grande. Ces transactions peuvent comporter des risques significatifs liés à divers points comme la qualité des biens, la légalité des titres de propriété...

Dans tous les cas, la réussite d'une transaction repose sur la capacité des parties à négocier des termes acceptables et à respecter les engagements pris.

30

juin
Virement bancaire : qu'est-ce qu’un libellé du compte ?
Guide
Paiement

Virement bancaire : qu'est-ce qu’un libellé du compte ?

Les virements bancaires sont une méthode de transfert d'argent largement utilisée de nos jours. Ils offrent une commodité incontestable pour les transactions financières, qu'elles soient locales ou internationales.

Par ailleurs, il faut savoir que lorsqu'il s'agit de remplir les informations nécessaires pour un virement, l'un des éléments clés est le « libellé du compte ». C’est dans ce contexte que Jban a exploré pour vous en détail ce qu'est le libellé du compte dans un virement bancaire ?

Suivez l’enquête de votre prestataire de paiement agréé.


Virement bancaire : Décryptage du libellé du compte


Définissons un virement bancaire

Avant de plonger dans les détails du libellé du compte, il est important de comprendre comment fonctionne un virement bancaire. Intrinsèquement, un virement bancaire est un transfert électronique d'argent d'un compte bancaire à un autre. Cela peut impliquer des comptes au sein de la même banque ou entre différentes banques, tant au niveau national qu'international. Les informations fournies lors de la création d'un virement garantissent que l'argent parvienne au bon destinataire de manière précise et sécurisée.


Que veut dire un libellé du compte ?

Le libellé du compte dans un virement bancaire fait référence à l'identification textuelle du compte du destinataire. Il s'agit d'une série de caractères alphanumériques qui identifient de manière unique le compte bancaire du bénéficiaire. Le libellé du compte peut varier en longueur et en format en fonction des normes de chaque pays et des exigences spécifiques de chaque banque.

 

Composants du libellé du compte

Le libellé du compte peut être divisé en plusieurs composants, chacun ayant une signification distincte :


1. Code IBAN (International Bank Account Number) :

L'IBAN est un code international standardisé qui identifie de manière unique un compte bancaire. Il est généralement composé de deux lettres de pays, suivies de chiffres et parfois de lettres supplémentaires. Le code IBAN facilite l'identification du pays et de la banque du bénéficiaire.


2. Code BIC (Bank Identifier Code) : Aussi connu sous le nom de code SWIFT, le code BIC identifie la banque du destinataire. Il s'agit d'un code alphanumérique unique qui permet de diriger le virement vers la bonne institution financière.


3. Numéro de compte bancaire : Ce numéro est spécifique au compte individuel du bénéficiaire au sein de la banque. Il est souvent utilisé en conjonction avec le code IBAN pour garantir que le virement atteigne le compte correct.


Libellé du compte pour Jban

Prenons un exemple fictif sur le prestataire de paiement Jban, et ce, afin d’illustrer comment le libellé du compte fonctionne dans un virement bancaire.

Supposons que vous souhaitiez effectuer un virement vers le compte de votre ami chez Jban ;

Voici comment le libellé du compte pourrait se présenter :

  • IBAN : JB12BNKA12345678901234
  • BIC : BNKAUSJJ
  • Numéro de compte : 12345678901234

Dans cet exemple, "JB" indique le code pays, "BNKA" est le code de la banque Jban, et le reste du numéro constitue le compte proprement dit.



L'importance de la précision


La précision du libellé du compte est essentielle pour éviter toute confusion ou erreur lors du traitement du virement. Une petite erreur dans le libellé du compte pourrait entraîner un retard dans la transaction ou même une non-livraison des fonds au destinataire prévu.


En résumé


Le libellé du compte est un élément vital dans tout virement bancaire, assurant l'acheminement précis et sécurisé des fonds vers le bon bénéficiaire. Comprendre les composantes du libellé d’un compte et s'assurer de leur précision, s’avère une étape cruciale afin de garantir le succès des transactions financières.

Dans le cas de Jban, comme dans de nombreuses autres institutions bancaires et financières, la compréhension ainsi que la maîtrise de ces éléments permettent des virements fluides et efficaces, contribuant notamment une gestion de comptes optimale.

28

juin
La gestion multi-comptes : les avantages et les inconvénients
Guide

La gestion multi-comptes : les avantages et les inconvénients

Introduction :


Dans un monde de plus en plus connecté, la gestion multi-comptes est devenue une stratégie financière populaire pour les particuliers et les entreprises. Elle consiste à gérer plusieurs comptes bancaires et financiers afin de maximiser l'efficacité et d'optimiser la gestion des flux de trésorerie. Cependant, cette approche n'est pas sans ses avantages et inconvénients.

Cet article explore les avantages et les inconvénients de la gestion multi-comptes, afin d'aider les lecteurs à prendre des décisions éclairées quant à l'adoption de cette pratique.


I. Les avantages de la gestion multi-comptes


Contrôle des dépenses : La gestion multi-comptes offre la possibilité de fixer des limites de dépenses pour chaque compte, ce qui aide à maintenir une discipline financière, et ce, en surveillant et en contrôlant les dépenses sur les comptes dédiés, il est plus facile d'éviter les excès et de maintenir une bonne gestion budgétaire.


Gains d'intérêts et d'avantages : En diversifiant les comptes, il est possible de tirer parti des différentes offres bancaires telles que les taux d'intérêt plus élevés sur les comptes d'épargne ou les avantages spécifiques offerts par certaines institutions financières. Cela peut permettre d'optimiser les revenus et de bénéficier de privilèges exclusifs.

Organisation et gestion optimisée : En utilisant des comptes dédiés à des fins spécifiques, tels que l'épargne, les dépenses courantes ou les investissements, la gestion des finances devient plus claire et déduite. Cela permet une meilleure visualisation des fonds disponibles et facilite la planification financière.


II. Les inconvénients de la gestion multi-comptes


Complexité et suivi : Gérer plusieurs comptes nécessite une vigilance accrue et une organisation désignée. Il peut être facile de se perdre dans la multitude de comptes et de transactions, ce qui peut entraîner des erreurs de suivi et des complications administratives.


Frais et coûts supplémentaires : Chaque compte bancaire peut être soumis à des frais de gestion, de transaction ou de service. La multiplication des comptes peut donc entraîner des coûts supplémentaires, qui doivent être pris en compte lors de l'évaluation des avantages financiers potentiels.


Sécurité et confidentialité : Avec plusieurs comptes, il est essentiel de maintenir une bonne sécurité informatique et de protéger les informations personnelles sensibles. Plusieurs comptes signifiant également une plus grande exposition aux risques de piratage ou de vol d'identité, nécessitant une vigilance accrue en matière de sécurité en ligne.


Conclusion :

La gestion multi-comptes présente à la fois des avantages et des inconvénients. Il est important de peser attentivement ces facteurs avant d'opter pour cette approche financière. Pour ceux qui sont prêts à investir du temps et de l'effort dans la planification et le suivi, la gestion multi-comptes peut offrir une meilleure maîtrise de leurs finances et une utilisation plus efficace de leurs ressources. Cependant, il est essentiel de prendre en compte les coûts supplémentaires, les complexités et les risques de sécurité associés à cette pratique.

En fin de compte, chaque individu devrait évaluer sa situation financière et personnelle pour déterminer si la gestion multi-comptes convient à ses besoins et objectifs.


loadingloadingloadingmobile-loading

Notre

APP MOBILE

est maintenant disponible sur

mobile-loadingApp StoreGoogle play